HOW MANY SECRETS CAN YOU KEEP ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 pile ou face — couleurs d'ailleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
† Got me trippin' super psycho love †


Messages : 200
Date d'inscription : 18/04/2015
Age : 15
Localisation : Behind you.

MessageSujet: pile ou face — couleurs d'ailleurs   Mer 22 Avr - 15:31




pile ou face

La journée avait été particulièrement éreintante. Entre des pseudos-guerriers qui ne savent pas chasser et des apprentis encombrants, le lieutenant du clan de l'Ombre n'avait eut aucun foutu répit. Il ne pouvait pas en vouloir aux petits chats qui sautaient dans ses pattes en mode "Papi psychopathe! Raconte nous une histoire ! Allez", mais il en voulait mortellement à ces bons à rien incapables de rapporter une souris. Et c'est frustré qu'il mit fin à son calvaire, il décida que manger pourrait très bien attendre demain et quitta le camp quand tous le monde commençait à se réunir. Le calme. Il n'avait jamais eut autant besoin de calme et de silence. Silence qui, il ne le savait pas encore, allait été brisé. Son errance emmena ses pattes  travers le forêt qui retrouvait son luxuriant pelage jours après jours, des bourgeons se formaient aux extrémités des branches squelettiques des arbres et le tapis de neige avait laissé place à une terre dure et sablonneuse très agréable.

Pour les chatons la neige était une vrai source de jeu, pour lui s'était surtout un gros problème. Pas de proie, c'est froid, ça colle partout et quand ça fond ça en fous encore plus partout. Le guerrier n'était pas particulièrement narcissique et ne s'attachait pas vraiment aux apparences - ou du moins la sienne et ce uniquement s'il s'agissait de pelage et non de visages - mais il détestait être mal à l'aise. Ce qui est normal. Personne n'aime se sentir mal à l'aise, c'est évident, tellement évident que parfois on peut s'étonner de le voir prendre soin de lui alors que non, ce n'est parce qu'il est un peu violent et bourru que c'est forcément un tuer en série. Enfin, reste à prouver le contraire.

Sans véritablement en avoir conscience, il se rendit en ville. Les terres des bipèdes étaient amusantes et regorgeaient d'endroit à explorer. Ca, s'était sa définition du fun. Il se demanda s'il pouvait chiper une pomme sur l'étalage. Laissant ses narines le guider il remarqua qu'une autre odeur clanique l'accompagnait. Celle du clan du Tonnerre. Certes il avait du traverser leurs terres pour venir ici mais une patrouille ne l'avait pas suivi jusque ici quand même ? Les  chats du Tonnerre sont affamés et aussi idiot que des grenouilles mais à ce point... Quoi qu'il en soit, il n'allait pas se plaindre de cette compagnie.

Je sais que vous êtes là.

Il tourna la tête vers le chat.

Vous avez faim ? Je me demande quel goût ces choses ont.

Allons, il pouvait bien discuter, s'amuser et passer du temps avec un autre chat ! Il n'étaient pas sur leur terre après tout. Qui écoute encore le code de toute façon... ?

QUEEN OF CROCODILE

_________________
Je parle en blueviolet si tu veux un petit lien c'est ici et si tu veux en savoir plus sur mon chat c'est
behind the mask:
 


Dernière édition par Cantilène du Serpent. le Dim 10 Mai - 16:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
FONDATRICE - Melon - I can see you standing next to me.


Messages : 346
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: pile ou face — couleurs d'ailleurs   Sam 25 Avr - 10:54

PILE OU FACE.

Le vent me brule la peau de son souffle glacé qui à chaque jour se révèle plus froid. C’est alors qu’assise au milieu de la clairière je ne peux par flemmardise m’empêcher de rester là, j’observe de mes yeux rougeoyant la clairière qui s’éveille peu à peu en cette étrange matinée. Etrange que dis-je. Cette banale matinée. Plus rien d’étonnant en ces lassantes journées. Elles semblent comme se répéter. C’est alors que je m’en viens briser cette normalité en m’échappant du camp, comme je l’ai déjà fait à maintes reprises. J’aurai pu me rendre utile et demander à l’un de mes camarades de m’y accompagner. Mais la solitude n’est guère un problème de mon côté, je m’en sors très bien toute seule. Je n’ai besoin de rien ni personne pour exécuter mes souhaits. J’aime me retrouver seule nez à nez avec mes pensées, ces dernières qui d’ailleurs se battent en duels pour savoir laquelle sera la meilleure, celle que j’effectuerais et celle que je laisserais en coin, trainer en retrait. Je ne suis pas étrange, ni même spéciale comme j’ai déjà pu l’entendre, je suis normale, tout à fait normale, du moins je me juge comme l’étant. Mon corps se balance. A droite. A gauche. Mes pattes suivent la cadence, elles obéissent aux ordres, ne bronchent pas.

L’air semble s’être rafraichi, un peu plus encore non ? Histoire que je gèle bien sur place après une série d’injures. Et dire que les anciens nous répète l’arrivée de la saison des feuilles vertes, elles sont bien belles tient leurs feuilles vertes. On ne doit pas avoir la même vision des choses, ni même du temps. En fait je n’ai la même vision que personne, j’ai l’impression d’être tellement différente de toutes ces personnes, j’ai l’impression de voir le monde autrement, de ressentir des émotions plus accentuées d’être sensible au possible. Je suis peut être étrange finalement. A force d’avancer je me retrouve bloquée devant un long chemin gris à l’aspect plutôt glauque, que les vétérans appellent je cite « chemin du tonnerre ». Moi je nomme ça la route. Pour avoir déjà sympathisé étant jeune avec un chat domestique, ce qui m’a valu de nombreuses punitions, il m’a éclairé sur le sujet, ces monstres ne sont en fait que des bipèdes voulant voyager plus rapidement. Ils sont fou, tellement fou.

Sans plus attendre je ligue mon corps à continuer, une patte puis deux puis quatre et me voilà entièrement sur le sol chaud et presque moelleux qu’à recouvert la terre de sa couleur charbonneuse. Des dessins semblent avoir été l’objet d’un long travail, ils continuent j’imagine jusqu’au bout de cette dernière, à n’en plus finir, des dessins blanc sans forme significative. Une fois de l’autre côté me voilà proche de la ville, et du clan de l’ombre. Cette odeur pestilentielle de charogne vint à me prendre la tête, en effet je suis à la limite de la frontière, je devrais me méfier. Je pense que mon inconscient m’a poussé à retourner en ces vastes lieux tout aussi dangereux que nous disent les vieux chasseurs, dans l’unique but de retrouver cette femelle domestique que j’avais trouvé fort simple et agréable. Pas comme ces combattants avides de pouvoir qui seraient prêt à t’arracher la fourrure dans l’unique but d’obtenir tes terres.

« — Je sais que vous êtes là. »

Cette voix me coupa dans mes pensées, m’obligeant à remettre mes réflexions à plus tard. La panique et l’incompréhension m’envahit alors. Je leva le museau et remarqua encore une fois la forte odeur du clan de l’ombre, ce qui signifie que ce dernier pour atteindre ces lieux avait soit contourné son territoire mais cela aurait pris des lunes et des lunes, soit il avait coupé sur le mien et avait atterri ici. Je me redresse alors et cherche mon interlocuteur, une fois trouvé je ne me dégagea plus de lui, le fixant jusqu’à qu’il s’en rende compte. Et lorsque ce fut le cas il continua son discours tout juste commencé.

« — Vous avez faim ? Je me demande quel goût ces choses ont. »

Non je n’ai pas faim non. Je n’étais pas venue ici pour t’aider à chasser, ni même pour sympathiser. Je ne sais même pas quoi répondre. Alors je tourna la tête cherchant cette fois ci à fuir son regard perturbant. Il me semble l’avoir déjà vu. A l’assemblée peut être ? Je sens que ça va me revenir. Mais cet aspect de puissant guerrier, cette démarche et cette carrure imposante ne laisse pas indifférent, je devrais pouvoir m’en souvenir assez facilement.

« Non merci. Fais toi plaisir hein, mais la nourriture vivant ici ne m’intéresse pas le moins du monde. »


_________________
Couleurs d'Ailleurs.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warriorscaaats.forumactif.org

avatar
† Got me trippin' super psycho love †


Messages : 200
Date d'inscription : 18/04/2015
Age : 15
Localisation : Behind you.

MessageSujet: Re: pile ou face — couleurs d'ailleurs   Dim 10 Mai - 17:43




pile ou face


« Non merci. Fais toi plaisir hein, mais la nourriture vivant ici ne m’intéresse pas le moins du monde. »

S'il n'avait pas été aussi las et fatigué il aurait sauté à la gorge du matou. Oui. Il aurait pu le plaquer contre le pavé et répandre sans retenue sa cervelle sur la rue tandis que des bipèdes effarés ou amusés s'amuseraient à regarder la scène à travers leurs étranges engins carrés que nous appelons communément "téléphone". S'il n'avait pas été tout simplement aussi désintéressé, cet ignare aurait subit sa colère pour son manque de politesse, lui avait prit la peine de le vouvoyer et l'autre lui avait répondu comme-ci il s'agissait d'un ami. Même si c'était loin d'être le cas et que, vu comment cette histoire commençait, cela risquait fortement d'être compris. Au lieu de cela le lieutenant arqua simplement un sourcil et acquiesça en silence, comme s'il se parlait à lui même. Quittant pour la premier fois du regard les aliments bipèdes.

Tuer ce chat n'était pas une bonne idée, déjà parce que le sang était une horreur à retirer et qu'il n'avait pas que ça faire, de passer sa soirée à se laver dans rivière ou avec l'eau des égouts pour éviter qu'on le surprenne - et encore il devrait se trimbaler l'horrible odeur de la ville durant des lunes -  et parce que socialement parlant ce n'était pas forcément correct. Certes il n'était pas un nounours et tenait à garder sa réputation de lieutenant froid et intransigeant, mais passer pour un psychopathe ne lui plaisait pas forcément. Ni à lui, ni à son clan qui n'allait surement pas voir cet acte d'un bon oeil. La sentence serait à coup sur irrévocable et là, oui, il pourrait goûter ces étranges mets, car il n'aurait plus que ça à se mettre sous la dent. Un être aussi pur que lui ne devait pas finir à la rue et devait savoir se contenir en toutes circonstances. Même celles-ci. Même les plus désagréables.

« Je comprends, nos palais de chats sauvages ne sont pas assez ouverts pour apprécier cette nourriture, ni même être attirés par leur fragrance. Mais je trouve cela dommage de ne pas s'ouvrir à des perspectives différentes. »

Il laissa  ainsi de côté sa faim et se rapprocha du minet qui lui faisait face. Du clan du Tonnerre donc. Regrettable. Le guerrier avait du deviner que pour rejoindre la ville, Cantilène du Serpent avait traversé son territoire. Tant qu'il ne le mentionnait pas, les affaires iraient et l'animosité ne serait pas de mise. Il allait devoir se montrer très méticuleux avec les paroles qu'il prononcerait et les moindres gestes que serait amené à faire.

« La curiosité est un vilain défaut, n'est-ce pas ce que l'on apprend aux chatons ? Je dois avouer que ma curiosité fait partie de mes plus grands péchés.  Alors, si je puis me permettre, quel est votre nom ? »

Il le salua respectueusement avant de se présenter solennellement à son interlocuteur, toujours avec cette voix monocorde et lente, cette voix stricte dure tout en étant chantante, ces mots si biens choisis :

« Je suppose que vous devez me connaître, mais le forêt est immense et je conçois que nous ne pouvons pas retenir les noms de chacun des chats qui l'arpentent, surtout si ceux-ci ne vivent pas à nos cotés tous les jours, je suis Cantilène du Serpent. »

Il cacha son titre, ou du moins le laissa pour l'instant sous silence, pour "analyser" la culture de ce matou, sa réaction. Il espérait sincèrement qu'il allait se rattraper.
Car il était foutrement mal parti avec l'ombreux.

QUEEN OF CROCODILE

_________________
Je parle en blueviolet si tu veux un petit lien c'est ici et si tu veux en savoir plus sur mon chat c'est
behind the mask:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: pile ou face — couleurs d'ailleurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
pile ou face — couleurs d'ailleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A pile ou face !
» [Musique] RADIO CLIP Backintoys ! Remember... (Tube n°11).
» Bienvenue dans mon armoire à Sackboy...
» Batman: Arkham City – Le trailer du Joker enfin dévoilé
» Présentation tardive de Jessie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WARRIORS CATS  :: LA CORBEILLE. :: LES ARCHIVES. :: ROLE PLAY GAME. :: RPS ABANDONNÉS.-